Dès cet été, pour la première fois au Québec, vous verrez apparaître du maïs génétiquement modifié pour la consommation humaine.

En effet, dans la région de Saint-Hughes, près de Saint-Hyacinthe, des agriculteurs ont achetés des semences de la multinationale MOSANTO et les feront pousser dans le but avoué de les offrir aux consommateurs.  Selon l’article du Soleil du 19 avril 2012:

Les grandes chaînes de détaillants ont par ailleurs avisé les producteurs qu’elles n’achèteraient pas de blé d’Inde GM. C’est donc davantage dans les petits kiosques et les marchés publics que celui-ci risque de se retrouver.

Faites donc attention aux variétés inscrites sous les appellations Tentation 2, Obsession 2 et Passion 2. Pourquoi le 2? Simplement pour distinguer le maïs conventionnel du même nom versus celui modifié.  

En 2011, une coalition s’était formée dénonçant l’absence d’études d’impact.

Celle-ci avait également contribué à lancer une pétition à l’Assemblée Nationale du Québec exigeant l’étiquettage obligatoire des Organismes Génétiquement Modifiés (voir article du 25 octobre 2011). À l’échéance, le 23 décembre dernier, 11 109 personnes l’avaient signée. Les conclusions sont attendues pour juillet 2012. D’ici là, sensibilisez les gens autour de vous.

Advertisements